Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Manipuler’ Category

Manipuler

Catégorie 3 : la manipulation (influence néfaste, destructrice)

Dans la manipulation on change de registre, car on fait appel aux croyances de l’autre et aux émotions associées, dans le but de lui faire faire quelque chose qu’il n’a pas envie de faire ou qu’il n’aurait pas fait spontanément.

La frontière entre l’argumentation (influente) et la manipulation peut être très mince et il faudra donc utiliser des grilles de lectures simples pour savoir où se situe le discours de la personne qui vous parle. On peut confondre les deux car l’une et l’autre sont fondées sur une stratégie, ou, du moins d’une action que l’on prépare. Mais attention, nous préparons beaucoup de nos actions ou paroles (même sans être fin stratège ou calculateur). Cependant, si elles atteignent la dignité de l’autre, elles pourront être qualifiées de manipulatrices !

Dans l’art de la manipulation, la stratégie est invisible. Il est très difficile de la débusquer (c’est souvent l’intuition profonde qui le permet, quand le discours paraît logique).

• Ne sors plus jamais avec tes copines sans moi ! (menace déguisée)

• Si tu m’aimais autant que tu le dis, tu ferais le voyage avec moi ! (culpabilisation)

• Vous qui connaissez si bien les produits XY… (flatterie)

• Personne ne me comprend aussi bien que toi… (séduction par la valorisation)

Dans ces exemples, celui qui parle fait appel aux émotions (agréables ou pas) de son interlocuteur. Il manipule en persuadant !

Roger dirait à Natacha, cherchant à la persuader de fumer un joint :

• « Je croyais que tu étais cool comme nana ! »

Persuader : obtenir l’adhésion de son interlocuteur en faisant appel à sa sensibilité, en agissant sur ses sentiments et en suscitant en lui des émotions.

La manipulation a pour objectif caché de contraindre l’interlocuteur à adopter un comportement qu’il n’a pas spontanément. D’où la véritable violence associée car elle cherche à annihiler le libre choix en enfermant l’autre dans un piège psychique, émotionnel et mental.

« Il y a là aussi une recherche de l’influence ! » me direz-vous. C’est vrai, mais il y a une différence de taille entre la recherche d’influence dans l’argumentation (pour que Magalie achète son robot) et dans la manipulation, où il y a une dérive de l’influence (pour que Natacha fume le joint) :

En quoi la différence est-elle si sensible ?

Parce que la manipulation vise à détruire par des objectifs condamnables :

• Déstabiliser l’autre

• Agir sur les sentiments et les émotions (séduction, doute, culpabilisation, menace…)

• Faire s’engager l’autre de manière abusive (amener l’autre à s’engager pour une petite chose, afin qu’il se sente obligé de continuer)

Parce qu’elle utilise des techniques perfides :

• Mélanger des faits qui n’ont aucun rapport entre eux !

• Utilisation d’arguments fallacieux : faux raisonnement, équivoque, fausse alternative, preuves non valides, causalité abusive…

• Présenter les faits de manière déformée, abusive ou mensongères

Le manipulateur se sert de ces procédés, avec maestria, ce qui vous laisse bien souvent sans voix ! Mais ne vous méprenez pas ! Parfois, si vous ne savez pas que répondre, cela ne signifie en rien que vous avez tort ou que l’autre a raison.

S’il use de mensonges ou de mauvaise foi, il est bien normal que vous vous sentiez prise au piège, impuissante à en sortir, aussi emprisonnée et désorientée qu’une mouche prise dans une toile d’araignée. Il y a fort à parier que si une personne vous parle avec une argumentation solide et irréfutable, vous saurez quoi dire, car vous aussi vous avez des arguments, même si l’attitude d’un manipulateur vous empêche de les voir, de les dire ou même de les reconnaître pour tels !

Du point de vue étymologique, « manipuler » signifie « prendre à la main, avec ses mains, bouger, déplacer, utiliser avec les mains ». Au sens propre, on ne peut prendre avec ses mains que des objets concrets, matériels (je ne parle pas de la manipulation ostéopathique bien sûr, où l’on manipule un individu, ou plutôt son corps).

Manipuler, au sens figuré, signifie donc traiter un individu comme un objet et on reconnaît l’acte par deux facettes : le procédé est malhonnête et votre dignité est atteinte !

Oui, le manipulateur relègue l’autre au rang d’objet, sans aucune considération éthique. Ce dernier n’est plus une personne différenciée et n’a plus aucune valeur humaine… Il ne « peut » avoir une opinion, une réflexion, une capacité de jugement, des talents, des qualités humaines, une liberté de penser et de conscience. Exit sa spécificité, son originalité, ses valeurs intrinsèques, exit sa dignité !

Cela conduit le manipulé à l’inertie, au rétrécissement psychologique, à la régression personnelle, familiale et sociale. Sa personnalité est démolie, comme désagrégée, et à la longue il peut tomber malade. Il est comme aspiré par le fond, dans une spirale descendante le menant au malheur. Dans les cas les plus graves, il peut avoir l’impression d’être heureux quand même, ne mesurant plus l’emprise dans laquelle il se trouve !

La manipulation conduit à la séparation, au rejet, à l’exclusion et la haine.


Vous l’avez compris, manipuler n’est pas argumenter. Comment lever les doutes ?

Si l’on cherche à vous influencer par l’intimidation ou la menace et non par de vrais arguments c’est pour obtenir de vous une adhésion par la crainte, en jouant sur votre vulnérabilité. Aucun doute !

Si vous êtes face à une personne manipulatrice ou une personne pour laquelle vous avez un doute, sachez rapidement déceler certains « trucs » :

A. Est-ce que ce qui est dit est :

• Une preuve ? S’il est dans la démonstration, aucun danger !

• Un fait (le robot râpe plus vite, c’est vrai ou vérifiable, c’est neutre) ? S’il est dans l’argumentation, je ne me sens pas sous pression.

• Une opinion personnelle (il pense que je ne suis pas cool parce que je ne veux pas fumer, cependant un autre penserait que je suis saine de ne pas fumer) ? S’il est dans la manipulation, pour lui plaire, il faut que je cède…

B. S’il donne une opinion, est-ce que son attitude et ses propos montrent que je peux donner la mienne, échanger avec lui et discuter de nos arguments respectifs d’égal à égal ?

C. Cherche-t-il mon intérêt, son intérêt (exclusif), notre intérêt commun ?

Attention ! Le manipulateur sait vous donner l’impression qu’il vous laisse une part du bénéfice. Cela fait partie du processus de la manipulation. La vigilance vous permettra peut-être de constater que votre part est faible. Cette technique dans la technique sert, elle aussi, à mieux vous manipuler en vous faisant croire que l’influence vous est vraiment bénéfique ! Il s’agit d’une double tromperie sur la forme et sur le fond.

Read Full Post »