Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Quitter PN et après ?’ Category

Si vous avez déjà tenté de le quitter, vous savez comment il sait user de son pouvoir de persuasion pour vous récupérer. Alors si cette fois-ci vous êtes sûre à 100% de votre décision, comment avoir la force de vous y tenir ? Respectez certaines attitudes, cela vous aidera à ne plus jamais « craquer ».

Le PN ne veut pas perdre la face. Soit il se met en rogne soit il vous fait croire qu’il est d’accord avec votre décision. Dans les deux cas, vous serez mal. Le PN peut passer d’une réaction à l’autre, dans le désordre, le même jour parfois, c’est une chose difficilement prévisible. Quoiqu’il en soit, il vous faudra être forte et pour cela, un seul mot d’ordre : suivre une feuille de route pour n’avoir plus aucun contact car c’est l’unique moyen à votre disposition pour reprendre le contrôle de votre vie !

C’est la fin du jeu du chat et de la souris !

images-4

L’avantage des règles à suivre est qu’elles économiseront votre temps, votre énergie, voire votre argent. Ce sera très efficace, malgré la douleur au départ, car au cours de la toute première étape vous vivrez une véritable cure de désintoxication or une petite dose est toujours tentante pour calmer le manque !

  • Prenez soin avant la rupture définitive d’avoir récupéré toutes vos affaires et de lui avoir rendu les siennes, sinon, faites une croix dessus, pour mieux respecter les consignes suivantes :

images-2

  • Si vous pensez qu’il a peut-être un double de vos clés, changez vos serrures. Ne soyez pas tentée par un RDV pour les récupérer, d’autant que vous n’aurez pas la moindre garantie qu’il n’aura pas fait un double entre-temps.
  • Ensuite, il faudra faire face à la première tentation : parler quand même une dernière fois, avec l’espoir secret qu’enfin, il comprendra, qu’il sera mortifié, qu’il aura mille et un regrets de vous avoir fait du mal… Espoir vain car le PN se fiche totalement des vos états d’âme, auxquels il n’entend rien et qu’il ne veut pas entendre, puisqu’il n’a aucune empathie.
  • Ne répondez à aucun message et aucune tentative d’aucune sorte : appels, sms, mails, fax, lettres, cadeaux… Mettez-le en rejet d’appel, transférez ses mails dans la corbeille, ne vous laissez pas tenter en écoutant ses messages. Pendant un temps, ne décrochez à aucun appel de numéro que vous ne connaissez pas (il peut utiliser un autre numéro pour vous faire décrocher). Résistez à l’envie d’écouter ses messages, de lire ses mails, de décrocher, de réagir… Tous ses coups tordus ne visent qu’à vous remettre sous emprise, à terme.
  • S’il a des comptes Twitter, Facebook ou autre, rejetez-le et ne les consultez plus, changez de compte si nécessaire. Si vous ne parvenez pas à résister, ne répondez pas à ses accusations, ses manoeuvres, ses messages douteux…
  • S’il le faut, changez de numéro de téléphone et d’adresse mail rapidement, et exigez de tout votre entourage qu’il ne lui donne aucune information de quelque nature que ce soit vous concernant. Et ne transmettez vos nouvelles coordonnées qu’aux personnes dont vous êtes sûres.
  • Ne demandez aucune nouvelle de lui non plus, ni à des amis ni à de la famille. Si c’est trop difficile, éloignez-vous quelques temps des personnes qui pourraient vous encourager à ne pas suivre les règles.
  • Au moment de Noël, des anniversaires, ne récupérez aucun courrier venant de lui, jetez tout dans la poubelle ou brûlez tout sans avoir regardé le contenu. Que cela ne vous empêche pas de faire en sorte d’avoir des preuves de son insistance à vous harceler (parfois, cela finit par des dépôts de plainte et en justice, et pour vous protéger, il faut des preuves).
  • Lorsque c’est difficile, quand vous sentez que vous n’allez pas tenir, si vous avez tenu un journal pendant un temps, relisez-le pour vous remémorer le vécu. Gardez-le aussi longtemps qu’il vous servira de béquille psychologique. Si vous n’avez pas de journal, prenez tranquillement le temps de vous rappeler les dévalorisations, humiliations, insultes, culpabilisations, crises de jalousie, fausses promesses, etc., appelez des amis fiables, sincères et bienveillants pour parler, ou rendez-leur visite pour passer du temps en compagnie de belles personnes avec qui partager des moments « normaux », sains, joyeux, légers…
  • Demandez éventuellement à ces personnes de vous aider à tenir le coup.

Unknown-2

  • Prenez le temps de voir à qui vous pourrez vraiment parler de tout cela. Si nécessaire ne parlez pas de votre vie privée avec PN à ceux qui pourraient vous dire que vous avez fait une erreur, qu’il est tout de même charmant, ne les laissez pas s’exprimer : rappelez-leur gentiment mais fermement qu’ils ne savent pas ce que vous avez vraiment vécu et s’ils ne comprennent pas, prenez de la distance jusqu’à ce qu’ils comprennent ou que vous soyez assez forte pour ne pas vous laisser embarquer par leur point de vue ou parlez de toute autre chose.
  • Voyez un thérapeute, si possible un thérapeute qui connaît le profil PN et non un de ceux qui semblent réfuter leur existence.
  • Evitez les lieux que vous avez fréquentés ensemble. PN pourrait le faire dans l’espoir de vous y croiser pour être sûr que vous ne pourrez pas échapper à la rencontre. Ne vous dites pas « il n’y a pas de raison que je change d’habitude à cause de lui… Ce n’est pas à moi de faire encore des sacrifices! ».

Parfois nécessité fait loi !

  • Reprenez une activité qui vous tient à cœur ou que vous avez abandonnée depuis longtemps. Au cours de la relation, vous avez probablement fini par oublier de faire ce qui vous plaisait pour ne pas déplaire à PN, alors c’est le moment de reprendre le cours de la vie abandonnée à son profit.
  • Prenez soin de vous : quelques séances de massage, une nouvelle coupe de cheveux, un soin esthétique et du sport, en douceur pour commencer, en particulier si PN a fini par vous dévaloriser physiquement.

Et voilà, c’est votre EX, une bonne fois pour toutes ! Bon courage et n’hésitez pas à imprimer cette liste pour la coller un peu partout chez vous.

images

Read Full Post »