Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Ma relation est-elle toxique ?’ Category

Avez-vous envie de savoir à quoi peut ressembler un(e) partenaire de couple bon(ne) pour vous, qui vous permet de vivre une relation épanouissante, gratifiante ? Ce qui suit n’est qu’un aspect de la relation amoureuse, vu par l’auteur. Il y a de nombreux autres ingrédients : les valeurs, les projets, les goûts, les orientations politiques ou religieuses, les activités, etc.

Pour une personne non victime d’un(e) PN, le contenu du diaporama conçu par le Huffingtonpost, ci après, peut paraître incongru. Toute personne victime, quant à elle, est susceptible de saisir la nécessité d’un tel rappel de base qui invite à la réflexion.

9 signes que vous êtes en couple avec la mauvaise personne.

Read Full Post »

Rappelez-vous toujours ceci :

D’une manière générale, dans vos relations, regardez si vous vous sentez respecté. Dans une relation proche, il est primordial de constater que l’autre nous fait confiance et nous appuie… on ne doit pas se sentir dénigrée, humiliée ou contrôlée. Chaque partenaire a le droit de se sentir en sécurité.

Bien sûr, il existe des rapports de force entre les partenaires, mais dans un couple sain, il n’y a pas domination de l’un au détriment de l’autre. Cela semble évident, mais pour celles (ou ceux) qui sont sous le pouvoir de leur conjoint, la balance ne penche que d’un côté.

Un exemple de déséquilibre flagrant est dans la manière dont se déroule un conflit avec un conjoint manipulateur ou pervers narcissique.

Attention toutefois à ne pas faire de confusion : il se peut que votre couple soit volcanique du fait de vos caractères respectifs. Ainsi, lors de vos divergences d’opinions, de goût, d’aspiration… il règne parfois chez vous un climat électrique mais sans danger ! Peut-être que vos décisions communes font l’objet d’âpres discussions qui ressemblent à des champs de bataille parce que vous avez une nature, disons… sanguine, impétueuse !!!  Mais vous vous aimez et, en dehors de ces perturbations atmosphériques, vous riez ensemble, vous êtes bien. Vous savez que dans les jours d’abattement, en cas de difficultés, vous pouvez compter l’un sur l’autre et vous vous sentez plutôt satisfait de votre couple, heureux, voire comblé !

Votre amour est pimenté par des tensions atmosphériques passagères dans un ciel généralement bleu. C’est à souhaiter…

En revanche, si vous vous sentez mal, si le couple semble s’être dégradé, si vous avez l’impression que vous n’êtes plus aimée, soutenue, ou pire, si vous ne vous sentez plus aucune liberté d’être vous-même, si vous êtes rabaissée, humiliée, abusée, il faut essayer de comprendre ce qui se passe, sans attendre.

Est-ce votre cas ? Avez-vous l’impression de n’être pas à la hauteur de ses attentes, d’avoir souvent tort, d’avoir de moins en moins confiance en votre potentiel ? Vous pensez peut-être que vous donnez beaucoup et recevez si peu, que vous êtes de moins en moins lumineuse, que vous perdez votre joie de vivre, que vous ne savez plus rien faire correctement. Votre histoire ressemble plutôt à un ciel toujours plus nuageux, toujours plus noir et menaçant, avec risque de tempête chaque jour. Plus de ciel bleu et plus de soleil…

Avez-vous la sensation d’être mise sous pression, harcelée, talonnée, pour vous faire adopter un comportement qui n’est pas celui que vous auriez spontanément (c’est-à-dire en dehors de toute pression psychologique) ? Si vous n’êtes pas avec une personne qui a des problèmes d’alcool ou de drogue, c’est que vous êtes probablement face à un manipulateur.

Dans les deux cas, réfléchissez à la qualité de votre couple. Le prix à payer pour entretenir une telle relation est parfois trop élevé !

Dans le sujet qui nous concerne, la relation avec un manipulateur, ce dernier sait comment faire pour vous culpabiliser. Il sait vous dévaloriser, semer la pagaille dans vos pensées et sentiments. Il vous sape, il vous éloigne de vos proches, il vous vide peu à peu de votre énergie et peut vous mener au suicide. Sachez-le ! Si votre score est (très) élevé, il faut prendre des mesures claires, immédiates, et reprendre peu à peu confiance en vous.

Essayez d’éclaircir les choses en vous dans le but de confirmer ou d’infirmer si vous êtes réellement avec un manipulateur, de comprendre ce qui vous a attiré vers ce genre de personne, ce qui vous empêche de partir ou vous fait envisager de revenir vers lui.

Il offre des clés de comportement adapté face à ce profil destructeur et vous guide dans l’apprentissage de la contre-manipulation pour vous aider à ne plus lui donner prise, pour affaiblir son pouvoir sur vous.

Read Full Post »

Le respect de soi et de l’autre,

la base de toute relation saine !

Précisons d’emblée que le niveau d’études n’a rien à voir avec le sujet qui nous intéresse et vous allez comprendre pourquoi au fil des pages ! On peut être un brillant physicien, une excellente pharmacienne et être harcelé, dominé et manipulé par son conjoint (ou toute autre personne à qui l’on donne un pouvoir sur soi) : les études font appel à des capacités à apprendre, mémoriser, analyser des données, tirer des conclusions, mais ne disent rien de votre capacité à encaisser l’inacceptable, à vous soumettre à l’inconcevable, à attendre longtemps quelque chose qui, de toute évidence, ne viendra pas. Cela relève de votre vie émotionnelle.

Entrons dans le vif du sujet :

Une relation devrait toujours être basée sur une confiance mutuelle et un respect mutuel et plus encore dans les relations de proximité, en amitié comme en amour.

Le respect est un sentiment de considération, d’égard envers quelqu’un ou quelque chose, manifesté par une attitude déférente envers celui-ci ou celle-ci. Il se manifeste par le souci de ne pas porter atteinte à cette personne ou à cette chose. Cette attitude de considération envers soi-même et envers l’autre, essentielle pour être en relation de manière harmonieuse, n’inspire pourtant pas chacun de nous.

Si vous vivez une relation dans laquelle le respect ne semble pas avoir sa place, ou si vous avez un doute sur la tournure qu’elle prend, si vous pensez que vous êtes manipulée, voici une liste de points à examiner.

Cette liste concerne la relation de couple mais peut s’appliquer à une relation parent-enfant, une relation frère-sœur ou une relation de travail. 

Pour chacun, répondez par Toujours, Assez souvent, Parfois ou Jamais.

  • J’ai l’impression de devoir marcher sur des œufs pour éviter que mon conjoint ne se fâche.
  • Mon conjoint n’aime pas que j’ai envie de passer du temps avec mes ami(e)s ou avec ma famille.
  • Mon conjoint me soupçonne souvent et/ou fait des crises de jalousie sans raison.
  • Mon conjoint me dénigre facilement et/ou très souvent : sur mes opinions, mes idées, mes vêtements…
  • Mon conjoint critique facilement mes amis et amies.
  • Mon conjoint me blesse ou provoque des conflits et me dit ensuite que je suis responsable de SON comportement.
  • J’ai appris qu’il valait mieux que je n’exprime pas mon désaccord.
  • Il est sur mon dos constamment même quand je lui demande d’arrêter.
  • Il y a des pressions ou attitudes dont j’aimerais pouvoir me libérer, mais je crains sa colère, son rejet ou qu’il ne m’abandonne car la menace plane, subtilement.
  • Parfois, j’occulte certaines de ses réactions et/ou je préfère lui trouver des excuses parce que je crains qu’il se mette en colère, qu’il me rejette ou me quitte.
  • Mon conjoint m’a déjà intimidée, menacée, bousculée, voire cognée.
  • Mon conjoint sait me contraindre à dire OUI à des choses auxquelles je voudrais dire NON. La plupart du temps il utilise la culpabilisation, une menace ouverte ou déguisée.
  • Notre relation semble aller bien- en apparence : il sait se montrer différent en public. Les autres auraient du mal à croire ce qui se passe en réalité, si je leur racontais.
  • Je me suis vue réagir violemment ou ressentir de la violence face à lui, alors que cela ne me ressemble pas.
  • Mon conjoint ne présente pas d’excuses, puisque pour lui, les problèmes viennent de moi.
  • Même s’il lui est arrivé de présenter des excuses, mon conjoint a continué de me traiter sans égard (comme si ses excuses étaient des excuses de façade).

Comptabilisez les points selon ce calcul : pour chaque JAMAIS, comptez 0 point, pour chaque PARFOIS, comptez 1 point, pour chaque ASSEZ SOUVENT, comptez 2 points et pour chaque TOUJOURS, comptez 3 points.

Si vous avez plus de 25 points, il est utile que vous vous interrogiez sur votre relation : ce qu’elle représente pour vous, comment vous vous y sentez. Il est peut-être temps que vous appreniez à ne plus vous remettre en question de façon systématique et unilatérale, comme si vous étiez seule responsable des malaises, malentendus et tensions : une relation se construit à deux, chacun a sa part de responsabilité.

je ta(b)ime

Si vous pensez être dans une relation déstabilisante, violente même (plus votre score est proche de 32 points, plus votre relation est une menace pour votre équilibre psychique), n’attendez pas pour en parler à une personne de confiance : un ami, une collègue, votre mère, un frère ou une sœur, un thérapeute.

Read Full Post »