Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Sa stratégie de communication’ Category

Que vous soyez un homme ou une femme victime de manipulation, vous allez très probablement vous reconnaître sans problème dans le rôle de la femme qui joue dans cette courte vidéo de 3’30 mn environ.

Je recommande de la voir pour vous en inspirer. On y voit un homme tentant de soumettre sa compagne -par un chantage grandissant- à une décision qu’il a prise sans lui demander son avis alors qu’elle impacte la vie du couple.

Dans une première version, il active la peur, ça fonctionne.

Paniquée, sa conjointe finit par céder. Par cette capitulation, il sait que désormais (si c’est sa première manipulation), il n’aura aucun mal à lui imposer ce qu’il veut. Elle n’a pas confiance en elle, sa renonciation ouvre la porte aux futurs abus.

Dans une deuxième version, il tente EN VAIN d’activer la peur. 

Pourquoi ça ne fonctionne pas ? Parce que, si elle est se montre ouverte et communicante, elle est aussi très claire sur sa position et désintègre la tentative de chantage. Sa manière de s’affirmer avec l’assertivité qui convient empêche son ami de trouver une prise !

Précision :

S’il s’agit d’une tentative de manipulation isolée d’une personne « normalement équilibrée », elle sera désamorcée et l’affaire réglée.

S’il s’agit du comportement d’un PN, par ce type de réponse, le PN passe son chemin à la première tentative de vous soumettre. Vous faites alors d’une pierre deux coups : vous gardez votre intégrité et vous vous évitez une relation toxique !

À vous de jouer dans la vraie vie !

Read Full Post »

Restez évasif

Toute information tombée dans l’oreille d’un manipulateur, même la plus anodine, peut faire l’objet d’un détournement, d’un savant mélange abusif pour le retourner ensuite vers vous tel une flèche empoisonnée. Donnez aussi peu d’éléments que possible, en particulier s’ils sont personnels.

Repérez les demandes floues !

Pour être plus sûr d’obtenir satisfaction, un manipulateur ne fait pas de demandes directes :

« Tu as prévu quelque chose dimanche ? » est typique du manipulateur. Cette formulation induit l’idée qu’il va vous inviter.

« Non ! » (C’est justement la réponse qu’il attendait, réponse à ne surtout pas donner… !)

« Tu peux donc me prêter ta voiture ! » enchaînera-t-il sans vergogne.

Et là, vous êtes coincé ! Parce que pour répondre « Non, je ne peux pas ! » sans justifier la réponse ni culpabiliser, il faut être tranquille et réellement serein.

• Stratégie à adopter :

« Tu as prévu quelque chose dimanche ? »

« Qu’est ce que tu veux dire par quelque chose ? » est une première étape pour l’amener à dévoiler sa demande déguisée.

Ou plus direct : « J’ai des choses à faire, tu penses à quoi en particulier ? ».

Ou encore plus direct : « Quelle est ta demande ? »

Cela l’oblige à dire qu’il souhaite la voiture et vous pourrez être plus libre de dire que vous en aurez besoin mais que votre planning n’est pas encore défini.

Prendre des notes n’est pas un crime !

La zizanie mentale que le manipulateur sème dans votre esprit lui permet, en jouant sur le flou, de dénoncer la « mauvaise » qualité de votre mémoire. S’il sent qu’il perd du terrain, il est à craindre que la mauvaise foi prendra le relais, et il pourra finir par vous faire douter malgré tout !

• Stratégie à adopter :

Noter autant que possible ! Certaines personnes n’approuveront pas d’emblée ce stratagème car elles pensent que le procédé est abusif ou procédurier ! Et alors ! En quoi est ce gênant ? Vous êtes probablement en train de lire ces lignes pour vous en sortir face à un manipulateur identifié. Alors, chacun ses « armes ». Et même mieux : prenez note et lisez à voix haute devant lui, pour le coincer ! Tout est bon à prendre : date, heure, nature de la demande, réponses apportées, solutions proposées et solution finalement adoptée. Ainsi c’est entériné !

Restez impartial

« Pour ou contre ? » : il cherchera à vous faire prendre position sur une personne, une situation ou une opinion.

• Stratégie à adopter :

Surtout restez impartial !

Dites : « J’ai bien compris que tu avais un désaccord avec Jacques. Je n’ai pas tous les éléments, et même si je les avais,  je préfère rester en dehors de cela. Ne me demande pas de prendre parti. Je ne souhaite pas entrer dans ce débat ».

Et surtout, dites-le calmement et changez illico de sujet !

Il est possible qu’il revienne à la charge :

« Mais tu te rends compte, c’est tout de même dégueulasse ce qu’il a fait, je fais comment moi pour m’en sortir ! »

Alors répétez la même chose ou presque !

« Je viens de te le dire, je ne souhaite pas entrer dans ce débat, ni même prendre position ! C’est avec lui que tu dois régler ce conflit ! »

Le disque rayé « Comme je viens de te le dire… » est une technique qui finit par payer.

Utilisez les phrases clés, dont voici quelques exemples :

C’est votre opinion… C’est une façon de voir… Vous (on) pouvez (peut) le penser…

Si vous le dites… Vous (on) pouvez (peut) le croire… Cela peut arriver… C’est (votre) interprétation…

Oh ! On parle souvent de choses que l’on ne connaît pas… J’ai une opinion différente… C’est vrai…

Vous (on) pouvez (peut) le voir sous cet angle… Si vous le pensez… Vous le voyez (prenez) comme vous voulez… C’est possible… pour vous…

Vous avez le droit de le penser… C’est possible… Je peux vous dire oui si c’est ce que vous voulez entendre… C’est exact…

Vous pouvez vous l’imaginer… N’est-ce pas… Vous ne voyez qu’une partie des choses, c’est normal…

Quand on ne sait pas, on peut toujours se l’imaginer…

Rappelez-vous : une communication normale avec un manipulateur est impossible !

La seule chose à faire est d’appliquer les principes énoncés ici ou là et de travailler sur vous, de fuir quand c’est possible !

Les victimes ont tendance à expliquer pour faire entendre raison, dans le but d’obtenir un changement de mode opératoire chez le manipulateur…. mais l’erreur vous sera fatale car vous ne le changerez jamais ! Vous vous épuiserez à vide et en outre, c’est lui qui vous fera sûrement perdre le fil avant que vous n’ayez fini. Vous perdrez pied, vous ne saurez plus de quoi vous parliez il y a encore quelques minutes… Et vous croirez devenir folle. Evitez cette triste conclusion en restant légère et en posant des questions claires qui le coinceront !

Vous pouvez également faire un tour sur les articles qui expliquent clairement les différences entre, d’une part, démontrer/argumenter et, d’autre part, manipuler !

Cela vous permetra de faire une distinction nette entre ces 3 modes de communication.

Read Full Post »

Voici quelques trucs aussi simples qu’efficaces pour repérer si vous pourriez tomber dans un piège et comment éviter ceux qui vous sont tendus !

Êtes-vous vraiment une proie potentielle ?

Ce sujet est abordé dans les pages concernant votre enfance et votre probable manque affectif, mais voici une synthèse de rappel :

Si vous confirmez être très sensible au jugement des autres, qu’il s’agisse de compliments ou de critiques, si vous avez besoin plus que d’autres d’être encouragé, soutenu et valorisé, vous êtes un mets de choix pour le manipulateur qui ne s’en prend jamais aux personnes confiantes et sur d’elles.

• Stratégie à adopter :

Bâtissez votre estime de vous-même et apprenez la contre-manipulation ! Rappelez-vous que moins votre vie sera suspendue aux opinions des autres, moins le manipulateur sera intéressé par vous, et c’est tout de même le but recherché.

Servez-vous de votre intuition et posez des questions claires à votre interlocuteur (Osez le questionner !)

Peu importe quel manipulateur se trouve face à vous (séducteur, altruiste, timide, etc.), si QUOIQUE CE SOIT dans son attitude vous choque, vous met mal à l’aise, testez-le en le questionnant clairement : que veux-tu dire ? de quoi parlez-vous ?

C’est difficile à faire pour une personne qui n’a pas encore une estime d’elle-même suffisante, mais vous devez le faire dès que possible.

ATTENTION : ce n’est pas parce qu’une personne n’est pas claire qu’elle cherche à vous manipuler ! Cependant, les réponses données à vos questions vous permettront d’identifier plus précisément qui est votre interlocuteur. Ecoutez les réponses avec soin et…

Catégorisez : est-ce qu’il parle de faits, d’opinions ou de sentiments ?

Pour vous aider à faire le tri, voici un bref aperçu sur les faits, les opinions et les sentiments.

Incontestable, le fait se rapporte à la démonstration et ne peut faire l’objet d’une quelconque discussion : Il fait 18° ! ou Le dernier film de Machin est sorti ! Tout le monde tombe d’accord à la lecture du thermomètre ou du journal.

Subjective, l’opinion est un jugement de valeur, un point de vue : il fait froid ! le dernier film de Machin est un navet !

Une opinion se reconnaît par le fait qu’elle est personnelle donc discutable. Bien que légitime, elle peut entraîner une discussion animée.

Enfin, plus subjectifs encore sont les sentiments. Dire J’ai froid ! ou Je déteste le dernier film de Machin ! donnent des indications sur ce que l’on ressent. Comme les faits, les sentiments sont incontestables.

Dans un échange avec un manipulateur, il tentera par exemple de vous convaincre que dans cette pièce il fait trop froid… Répondre que vous comprenez qu’il a froid (c’est son sentiment, son ressenti), mais que vous vous êtes bien. S’il vous dit il fait plus froid que d’habitude, reconnaissez là une opinion, la sienne ! Revenez au fait, qui est que « dans cette pièce il fait 18° », ce qui est alors indiscutable.

Si vous tentez de le convaincre qu’il fait la même température que d’habitude, vous n’aurez aucun moyen objectif de le persuader, ni de lui dire qu’il a tort d’avoir froid…

• Stratégie à adopter :

Respectez les opinions et sentiments, identifiez-les comme tels et revenez à ce qui est indiscutable : les faits !

Déjouez toute distorsion, omission et généralisation :

Retenons ici le b.a.-ba de ces modèles développés dans la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) :

La distorsion est un lien établi à tort entre deux assertions.

Exemple : « Il ne m’a pas souri, il ne m’aime pas »… faux ! Il est peut-être juste contrarié ! Simplement, là, il est passé sans me sourire. Dans cette phrase, le lien établi entre le fait qu’il ne m’a pas souri et le fait qu’il ne m’aime pas est une distorsion.

Si de cette distorsion je dis « Il n’aime pas les gens » je fais une généralisation.

Enfin si, sans contexte, je lance à voix haute : « ça ne peut plus durer… » je suis dans le registre de l’omission : je n’indique pas de quoi je parle et je laisse le soin à mon interlocuteur de deviner… au risque (souvent élevé) de l’induire en erreur.

Établir des liens entre des éléments non liés, affirmer des généralités à partir d’une expérience personnelle unique, et ne pas tout dire afin de vous laisser vous tromper pour ensuite mieux vous le reprocher, le mettre en évidence, sont des techniques dont les manipulateurs se servent avec brio !

• Stratégie à adopter :

Questionnez, là encore ! Ne rentrez pas dans le jeu de ses opinions personnelles : demandez-lui d’être plus précis (où, quand, comment, avec qui…), de revenir aux faits, de donner des détails, de raconter son histoire ! S’il est bien un manipulateur, votre interlocuteur sera dans l’embarras et l’esquive un art difficile ! Une personne qui ne manipule pas répondra sans problème. La communication restera claire, intelligible et constructive.

Pensez aussi à VOUS ! Identifiez vos besoins et respectez-les !

Un manipulateur se moque totalement de vos besoins, alors les respecter…  Donc si vous ne les respectez pas vous-même vous allez droit dans le mur !

Identifiez vos besoins car un manipulateur tente toujours de vous faire sortir de votre ligne de conduite. Il cherche à vous convaincre de dire ou faire quelque chose, dont VOUS savez que vous le regretterez… Ne cédez pas et dites NON. Si vous capitulez, vous le regretterez. Vous aurez du mal à le lui reprocher car pour lui, c’est vous qui avez cédé de votre plein gré. Pour lui vous êtes totalement responsable ! En fait, vous avez une part de responsabilité dans la mesure où vous avez le pouvoir de dire NON, même si cela contrarie le manipulateur. Mais au moins serez vous en accord avec vous-même, et finalement n’est-ce pas le plus important ? Car s’il y a une personne que vous ne quitterez jamais… c’est bien vous-même !

ATTENTION : ce n’est pas parce qu’une personne vous fait une demande qu’elle cherche à vous manipuler !

Bien sûr, certaines demandes provoquent des conflits intérieurs : même en présence de gens sains il faudra faire des compromis. Mais si le demandeur n’est pas manipulateur vous n’aurez pas à le regretter !

Ne laissez pas vos croyances limitantes gouvernez vos choix

Rappelez-vous vos propres croyances limitantes sur lesquelles un manipulateur sait jouer ! Si vous cédez à la contrainte vous cédez du même coup le pouvoir au manipulateur ! Sans oublier que le total manque de scrupules lui fait utiliser les croyances dans le sens qui l’arrange sur le moment !

Le manipulateur : « On ne fait pas ça quand on est… fiable ! »

Réponses : « c’est qui ‘on‘ ? » ou « Et si je le fais, que se passera-t-il ? »

Soyez indépendant et libre de vos paroles et de vos actes. Vous avez le droit de changer d’avis et, surtout face à un manipulateur, assumez-le pleinement et ne vous justifiez pas.

Read Full Post »

… de celui qui l’écoute !

Il est possible de repérer certaines stratégies de communication propres aux manipulateurs.

Voyez-le venir même sans le connaître !



Tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute !

disait Jean de la Fontaine dans sa fable « le Renard et le Corbeau ». Et c’est vrai !

Quelque soit la personne qui vous flatte (homme, femme, parents, voisins, amis… etc.) , vous fait peur (menace, chantage…), si on vous embrouille l’esprit (culpabilisation, messages paradoxaux….), etc. Méfiez-vous !

Je ne parle pas ici des compliments sincères faits par un ami sincère.

En cas de doute, demandez-vous : qui va profiter de la situation ? Qui va payer ?

Cette rubrique est née des questions souvent posées par les victimes :

Comme faire pour ne pas prendre des vessies pour des lanternes ? Comment faire pour « voir venir » le requin avant qu’il ne vous dévore ! Comment le dérouter en lui glissant entre les doigts ? Comment ne pas se laisser embarquer jusqu’au bout ? Comment empêcher l’emprise ?

Read Full Post »