Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Comm avec PN partie 2’ Category

Suite de Comm avec PN partie 1.

5. Il use du paradoxe

Le manipulateur ou le pervers se complaît dans l’ambiguïté. Il est doté d’un talent inégalable pour retourner les situations. Ainsi, il nous communique ses besoins, ses jugements sur nous et sur autrui ainsi que ses opinions sur le monde mais il les change constamment selon les personnes et les situations qu’il rencontre. Il lui est aisé de modifier avec conviction ce qu’il affirmait il y a quelques jours, voire quelques minutes afin de semer le doute et la confusion dans l’esprit de sa victime.

Si cette dernière fait part au manipulateur de son incohérence évidente, il niera farouchement et ce, même en présence de témoins, qui par ailleurs sont rares. De plus, il est tout à fait capable d’accroître ce sentiment d’incompréhension suscitée auprès d’elle en l’accusant de mal interpréter ses propos ou en la qualifiant de personne instable.

Ses messages paradoxaux, doubles et obscurs, bloquent la communication et place sa victime dans l’impossibilité de fournir des réponses appropriées, puisqu’elle ne peut comprendre la situation. De cette manière, le manipulateur va épuiser la victime à trouver des solutions qui seront par définition inadaptées et rejetées par le manipulateur pervers dont elle va susciter les critiques et les reproches. Quelle que soit la résistance de la victime, elle ne peut éviter l’émergence de l’angoisse ou de la dépression. (Marie-France Hirigoyen, « Le Harcèlement Moral », « La communication perverse », p. 111).

6. Il divise pour mieux régner

Diviser et cloisonner ses relations, est un art dans lequel le manipulateur excelle et ce pour plusieurs objectifs :

• Par prudence afin que ses victimes ne puissent pas recouper ses mensonges ou qu’elles ne puissent pas s’allier contre lui.

• Provoquer des conflits entres elles et en tirer un réel plaisir à y assister mais aussi, gagner en puissance face à celles-ci car elles en sortent fatalement affaiblies.

Pour ce faire, il les monte les unes contre les autres en provoquant des rivalités ou de la jalousie, ou encore d’autres sentiments négatifs et ce, au moyen de mensonges et de médisances.

7. Il impose son pouvoir

Le manipulateur est persuadé de détenir la vérité absolue, il ne dialogue pas, il monologue sur ses idées préconçues. C’est aussi une façon sournoise de ne pas à avoir à débattre intelligemment, par ailleurs, lorsque vous lui soumettez votre avis il n’hésite pas à vous coupez la parole ou il adopte une attitude désintéressée, ou encore une attitude désapprobatrice en faisant « non » de la tête ou en roulant les yeux en l’air.

En outre, il est parfaitement capable d’inventer des proverbes, faisant ainsi glisser le propos initial du particulier au général.

Et enfin, bien que son discours énonce des propositions qui paraissent des vérités universelles, la plupart du temps le manipulateur a tort, ses postulats de départ sont souvent erronés. Malgré cela, il sait maintenir sa victime en position de respect et ce, grâce à son assurance, son attitude pédante mais aussi en se projetant, exemple : il ne dira pas « Je n’aime pas cette personne » mais plutôt « Celui-là est un imbécile, tout le monde le sait… comment ne pourrais-tu pas le voir !? ».

 8. En bref

Le harcèlement psychologique est d’une violence inouïe. La communication avec un manipulateur ou un pervers prend des allures de chemin labyrinthique, impossible de trouver la sortie. Cette communication est tellement tordue que vous vous demandez si vous ne devenez pas fou ou folle (Isabelle Nazare-Aga, « Les manipulateurs et l’amour »).

Publicités

Read Full Post »