Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Conséquences’ Category

Le harcèlement au travail (ou mobbing) n’est pas sans conséquences et il ne faut pas en sous-estimer les répercussions. Toute forme de violence répétée sur une période prolongée finit par plonger la victime dans un tel tourment que les équilibres physique et psychologique peuvent en être fortement perturbés. Les perturbations physiques peuvent être des maux d’estomac, des maux de têtes, des vomissements, une fatigue sans raison apparente, des douleurs dorsales, musculaires ou autres….

Sur le plan psychologique, la personne ciblée, vivant dans un stress grandissant, se sentira coupable, elle pourra souffrir de difficultés d’endormissement, voire d’insomnie. Plus ou moins rapidement dans le temps, elle ne pourra plus penser clairement. Ainsi, elle fera plus facilement des erreurs, ce qui donnera à son harceleur de quoi la ridiculiser et la harceler plus encore. Un cercle vicieux est alors amorcé.

Plus angoissée que les autres salariés, la victime est susceptible de consommer plus de médicaments comme des anti-dépresseurs, plus d’alcool ou de tabac pour « calmer » ses états de stress. Lorsque la situation s’aggrave encore, elle peut avoir recours à des arrêts maladies répétitifs ou de longue durée.

On parle ici de réelle souffrance, presque toujours renforcée par le déni des collègues. Pour de multiples raisons (protéger son poste par peur du chômage, etc.) même s’ils ont été témoins, les collaborateurs préfèrent nier le problème. Ils feignent le plus souvent de n’avoir pas vu ou entendu ce qui pourrait aider l’employé ciblé. En se détournant du problème, ils maintiennent la distance entre le harceleur et eux. Malheureusement, ils accentuent ainsi le sentiment d’isolement de la victime. L’indifférence générale de la majorité face à la perversion d’un seul individu pose la question de la soumission (à l’autorité), interroge sur les peurs les plus profondes des individus, mais c’est encore un autre débat.

Suite à un mobbing prolongé, un salarié peut avoir très peur de se présenter à un nouveau poste. Pourtant, il est primordial qu’il tente de se reconstruire dans une autre structure. Parfois, le sentiment d’injustice a été tel que la victime peut vouloir se lancer dans une longue procédure pour faire reconnaître les torts subis. L’issue est souvent incertaine et en remuant ainsi les souvenirs violents cela risque de prolonger sa souffrance plutôt que de l’aider à passer à autre chose.

Selon sa situation sociale et familiale, selon sa sensibilité propre, la personne harcelée peut aller jusqu’à se suicider. On ne compte plus désormais le nombre d’employés qui se suicident sur leur lieu de travail chez Renault, France Télécom, à La Poste et ailleurs.

Il importe de préciser que la victime peut avoir des fantasmes de meurtres : il arrive qu’elle rêve de faire tabasser son harceleur, de payer quelqu’un pour le faire, voire de l’agresser ou le tuer elle-même. Bien qu’elle ne passe pas à l’acte, c’est lorsque ces idées morbides lui viennent, qu’elle peut penser être nulle, inapte, folle. Elle prend parfois rendez-vous chez un psychiatre pour comprendre « ce qui cloche chez elle ». Les psychiatres ne savent pas toujours ce qu’est le harcèlement moral et peuvent donner de mauvaises pistes (je parle ici de choses vécues).

Si le psy dit que le harceleur a un problème avec sa mère, qu’il manque d’amour etc…., ce qui est peut-être vrai, il fait fausse route car ce qui importe pour la victime c’est qu’on entende SA souffrance et non pas qu’on analyse les problèmes du manipulateur. Ainsi, les psychiatres qui ignorent tout du harcèlement et méconnaissent le profil des manipulateurs et des pervers narcissiques, contribuent à rendre la victime encore plus coupable, plus désorientée, à penser que le problème vient d’elle, à prendre le harceleur en pitié (son syndrome du sauveur est activé) ou à penser qu’elle mérite ce traitement.

Pour clore cet article, je conseille l’excellent téléfilm « De gré ou de force », de Fabrice Cazeneuve, sorti en 1998. Vous pouvez le visionner sur Dailymotion, en intégralité, mais en 10 parties.

Publicités

Read Full Post »