Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Agissements du harceleur’ Category

Les agissements dont il est question dans cet article sont interdits par la loi. Dans les textes, ils ne peuvent être exercés ni par l’employeur, ni par un supérieur hiérarchique, ni par un collègue de même « niveau » sur l’organigramme d’une société.

Le harcèlement moral a toujours existé dans le monde du travail, mais cette notion a été introduite dans le Code du travail, et sa répression dans le Code pénal, par la loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002.

Il existe une liste de référence, établie par Heinz LEYMANN (psychosociologue suédois), de 45 agissements constitutifs de mobbing s’ils se produisent de manière répétitive pendant six mois minimum.

Il se traduit par un enchaînement de propos et d’agissements hostiles, exprimés ou manifestés par une ou plusieurs personnes envers une tierce personne.

Empêcher la victime de s’exprimer

  • Le supérieur hiérarchique refuse à la victime la possibilité de s’exprimer.
  • La victime est constamment interrompue.
  • Les collègues l’empêchent de s’exprimer.
  • Les collègues hurlent, l’invectivent.
  • Critiquer le travail de la victime.
  • Critiquer sa vie privée.
  • Terroriser la victime par des appels téléphoniques.
  • La menacer verbalement.
  • La menacer par écrit.
  • Refuser le contact (éviter le contact visuel, gestes de rejet,…).
  • Ignorer sa présence. Par exemple en s’adressant exclusivement à des tiers.
Isoler la victime
  • Ne plus lui parler.
  • Ne plus se laisser adresser la parole par elle.
  • Lui attribuer un poste de travail qui l’éloigne et l’isole de ses collègues.
  • Interdire à ses collègues de lui adresser la parole.
  • Nier la présence physique de la victime.

Déconsidérer la victime auprès de ses collègues

  • Médire d’elle ou la calomnier.
  • Lancer des rumeurs à son sujet.
  • Se gausser d’elle, la ridiculiser.
  • Prétendre qu’elle est une malade mentale.
  • Tenter de la contraindre à un examen psychiatrique.
  • Railler une infirmité.
  • Imiter la démarche, la voix, les gestes de la victime pour mieux la ridiculiser.
  • Attaquer ses convictions politiques ou ses croyances religieuses.
  • Se gausser de sa vie privée.
  • Se moquer de ses origines, de sa vie privée.
  • La contraindre à un travail humiliant.
  • Noter le travail de la victime inéquitablement et dans des termes malveillants.
  • Mettre en question, contester les décisions de ses victimes.
  • L’injurier dans les termes obscènes et dégradants.
  • Harceler sexuellement la victime (gestes et propos).

Discréditer la victime dans son travail

  • Ne plus lui confier aucune tâche.
  • La priver de toute occupation et veiller à ce qu’elle ne puisse en trouver aucune par elle-même.
  • La contraindre à des tâches totalement inutiles et/ou absurdes.
  • Lui donner sans cesse des tâches nouvelles.
  • La charger de tâches très inférieures à ses compétences.
  • Lui faire exécuter des travaux humiliants.
  • Confier à la victime des tâches exigeants des qualifications très supérieures à ses compétences, de manière à la discréditer.
Compromettre la santé de la victime

  • Contraindre la victime à des travaux dangereux ou nuisibles à la santé.
  • La menacer de violences physiques.
  • L’agresser physiquement, mais sans gravité, « à titre d’avertissement ».
  • L’agresser physiquement, sans retenue.
  • Occasionner volontairement des frais à la victime dans l’intention de lui nuire.
  • Occasionner des dégâts au domicile de la victime ou à son poste de travail.
  • Agresser sexuellement la victime.

Tout salarié victime de ces agissements- très graves et portant atteinte à sa dignité- sera confronté à une difficulté majeur : apporter la preuve du comportement. Malgré le nombre croissant des litiges opposant un salarié à son supérieur hiérarchique aux prud’hommes, 3 affaires sur 4 se soldent par un rejet. Le harceleur est impuni et la victime se sent encore plus piégée.

En outre, le fait de subir de telles agressions au quotidien peut avoir des répercussions très graves sur sa santé, voire le mener au suicide.

Read Full Post »